PIRATAGE DU LIVRE DU PRINCE DU SANG MELE SUR LA TOILE

SOURCE LE JOURNAL  :   LES ECHOS

Après celui de la musique, le piratage du livre a-t-il commencé ? « The Times » a interrogé l'agent littéraire et l'éditeur de J.K. Rowling et Ken Follett après avoir découvert en accès gratuit des ouvrages - « Harry Potter et le Prince de sang-mêlé » et « Un monde sans fin » - qui avaient été téléchargés par des internautes sur un site californien. Scribd.com, selon le quotidien britannique, attire 55 millions de visiteurs par mois, en partie parce qu'il permet d'avoir accès gratuitement à des titres sans que les auteurs en aient donné l'autorisation. Un avocat de Christopher Little, l'agence littéraire de J.K. Rowling, a affirmé au journal qu'aucune autorisation n'avait été donnée et MacMillan, l'éditeur de Ken Follett, a indiqué ne pas être au courant mais qu'il allait enquêter. Pour Peter Cox, un autre agent littéraire, il s'agit bien de « piratage ». « Nous ne pouvons pas nous permettre de faire les mêmes erreurs que les maisons de disques », a-t-il ajouté.

D'après « The Times », Scribd a été créé par deux étudiants de Harvard et, en deux ans, est devenu l'équivalent d'un « YouTube du livre », après avoir obtenu notamment un financement de 12 millions de dollars. « Le site fait de l'argent grâce à la publicité. Mais ne paye pas de royalties aux auteurs », affirme le journal. Il a même été utilisé par les équipes de Barack Obama lors de sa campagne électorale pour donner accès à des textes sans passer par des médias traditionnels. Reste qu'un porte-parole de la firme californienne a indiqué que tout ouvrage était retiré à la demande des éditeurs, en vingt-quatre heures, pour se conformer aux législations américaines en vigueur.



31/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres